Astuce Pleine Lune

GOMMAGE AU SEL MARIN
pour allier esthétique et énergétique

Pourquoi un gommage au sel serait une astuce pleine lune ??? 🙂
Lorsque cet astre mystérieux et magnétique qu’est la Lune nous remue intensément, surtout dans sa phase de plénitude. Son énergie pure, miroir du soleil, vient révéler en nous nos impuretés résiduelles. Qu’il s’agisse d’émotions de notre passé qui remontent pour être purgées, qu’il s’agisse d’une sensibilité à fleur de peau ce jour là ou qu’il s’agisse d’un environnement dont nous absorbons les tensions, nous nous retrouvons avec un champ électro-magnétique plus ou moins perturbé.
Pour se réaligner plus vite et surfer sur la vague avec conscience, histoire d’en profiter plutôt que de la subir, il peut être nécessaire d’avoir des petits rituels d’hygiène énergétique de soutien.

Une pratique des plus naturelles et des plus faciles !

Une RECETTE simple à faire soi-même :

Dans un bol ou un joli pot en verre recyclé,
mélangez et ajustez pour une texture souple
(ces ingrédients présents dans votre cuisine !
de préférence BIO et/ou de bonne qualité vérifiée) :

– 3 c.à.s. rases de gros sel marin gris,
si besoin légèrement pilé pour réduire la grosseur des cristaux
– 2 c.à.s. d’une huile végétale liquide

Rajoutez si vous le souhaitez selon votre choix
– 5 à 10 gouttes d’une huile essentielle


Humidifiez d’abord votre peau.

Frottez votre corps avec le mélange par des gestes circulaires doux depuis les pieds jusqu’au cou, EN CONSCIENCE de vous libérer de miasmes émotionnels.
Insistez plus sur les zones symboliques en lien avec le chakra sacré (chakra des émotions) comme le sacrum, les reins, le ventre… mais sans oublier quand même les épaules et la nuque qui plient ou se tendent facilement avec les poids émotionnels. Par contre en évitant les zones sensibles (visage, muqueuses et mamelons) et en pensant à desserrer les mâchoires 😉 pour ne rien retenir.
Rincez-vous abondamment à l’eau tiède, votre peau se nourrira avec gratitude du film gras résiduel.

Si vous voulez gommer également :
– 
Votre visage : préférez du sel fin (de l’Himalaya par exemple, ou du gros sel réduit au mixer)
– Votre cuir chevelu : utilisez du gros sel dans votre shampoing habituel

Restez prudent(e) :
– D’abord, ce n’est que pour les adultes ! 😊
– Ensuite, le bac de douche en sera un peu huileux, prenez garde à ne pas glisser ! 😉
– Mais aussi, vérifiez que vous n’êtes pas allergique aux produits utilisés et fiez-vous aux recommandations classiques concernant l’utilisation des huiles essentielles.
– Enfin, sachez que si ce mélange peut se conserver quelques semaines au frigo, il est plus intéressant et peu compliqué de le fabriquer à la demande.

Pour ajouter des BIENFAITS et être à l’écoute de vos besoins spécifiques à chaque Lune

Une chose est importante un jour de pleine lune : prendre vraiment soin de soi, au sens propre comme au sens figuré. Ainsi, selon comment vous vous ressentez physiquement et émotionnellement, pour vous apporter du confort, vous pouvez choisir les huiles en fonction de leurs propriétés cosmétiques ou énergétiques.

  • Huiles végétales parmi les plus faciles d’accès
    Chaque huile végétale par ses composantes et par sa symbolique va apporter un complément au gros sel par une action sur le physique et une action sur le psychique :
    Olive pour nourrir et renforcer,
    Colza pour hydrater et ré-harmoniser,
    Argan pour raffermir et vivifier,
    Amande douce pour restaurer et illuminer,
    Sésame pour régénérer et assouplir,
    Tournesol pour adoucir et réchauffer…
  • Huiles Essentielles à privilégier
    Dans ce contexte particulier, ce n’est pas le plaisir des fragrances parfumées qui va avoir de l’importance mais bien les propriétés aroma-thérapeutiques de ces extraits olfactifs de plantes :
    Romarin pour détoxifier les colères et assainir les frustrations,
    Basilic sacré pour purifier les lourdeurs et alléger les tristesses,
    Cèdre pour faire circuler les énergies bloquées et lâcher les résistances,
    Saro pour quitter les lassitudes et retrouver l’élan,
    Camomille romaine pour apaiser les débordements émotionnels et retrouver la paix,
    Orange pour tranquilliser et détendre les tensions légères.

Le Sel, un puissant décapant énergétique

Histoire et symbole

Les Romains l’avaient compris, et ils n’étaient probablement pas les premiers : en plus d’être un excellent conservateur naturel, ce minéral d’origine marine est un puissant purificateur autant qu’un miraculeux cicatrisant. Ainsi depuis l’Antiquité, l’Homme utilise des remèdes à base de sel (ou sodium) et s’est aussi organisé des thermes pour favoriser les soins de la peau.
Employé comme exhausteur de goût, même s’il s’agit d’études scientifiques plus récemment établies, une des raisons de son utilisation en cuisine viendrait également des propriétés complémentaires qui lui ont été reconnues pour participer aux fonctions vitales d’assimilation, d’hydratation et d’élimination.

Mais son utilisation est allée au-delà des fonctions médicales depuis toujours, ou presque, puisqu’il a été notamment associé à des pratiques religieuses, païennes ou culturelles pour conjurer le « mal », tel que lutter contre les mauvais esprits, nettoyer les lieux ou les personnes des énergies négatives. Son effet purificateur et son pouvoir d’absorption ont donc été utilisés au-delà du domaine physique pour servir le domaine psychique.

Chargé des énergies de la mer (de la mère ?! 😉), chauffé par les rayons lumineux solaires, obtenu après un temps d’évaporation, récolté en aplat au sol ; ce minéral, souvent utilisé dans des rites spirituels comme représentant de l’élément Terre, possède en réalité la puissance des 4 éléments : l’eau des océans, le feu du soleil, l’air du vent et la terre des marais salants. Rien que ça !
Sur le plan symbolique, il est donc devenu une aide précieuse et magistrale, car il permet en effet le nettoyage des énergies qui nous alourdissent pour quitter le passé et renaître allégé dynamisé à la vie du présent.

Utilisations énergétiques

Toutes celles qui vous inspirent !
à condition de prendre du gros sel marin brut 
et de le concevoir comme un absorbeur d’énergies négatives.

Voici quelques exemples d’utilisation courante :

  • dans le bain pour défatiguer le corps ou libérer l’aura d’énergies néfastes,
  • mis en coupelle (ou jusqu’à la cure de sel en Feng Shui) pour assainir une pièce de la maison
  • disposé le long des seuils de portes ou de fenêtres pour empêcher l’entrée des énergies négatives dans la maison
  • glissé par poignée dans les poches d’un vêtement pour absorber les énergies sombres de l’environnement où l’on se rend et s’en prémunir
  • porté en pochon sur soi pour se soulager des énergies négatives que nous émettons nous-même lors de périodes de fortes agitations émotionnelles ou de soins énergétiques de nettoyage…

ou en GOMMAGE dans un but de purification et de traversée de montée vibratoire.

En gommage

Le sel marin, par la présence de ses cristaux, est en effet en plus un excellent produit gommant.

C’est LE produit gommant le plus naturel et le plus éco-responsable qu’il soit 😊 puisqu’il va fondre au contact de l’eau sans laisser dans l’environnement de traces ni chimiques de synthèse ni plastiques.

Son avantage est alors double puisqu’il allie un soin esthétique à une pratique énergétique, tout en respectant la planète.
Utilisé en conscience, il va non seulement éliminer la couche de cellules mortes de l’épiderme, laissant la peau douce et participant à la régénérescence des cellules vivantes ; mais aussi débarrasser des miasmes émotionnels restés stockés dans la structure énergétique (l’aura).
Un rituel santé et bien-être au combien purificateur en profondeur.

Bien sûr, le sel doit être mélangé à une huile végétale qui va permettre à la fois de faire un liant confortable pour utiliser le produit et à la fois d’apporter des propriétés nourrissantes pour la peau.
De plus, l’huile laissera un léger film gras hydratant idéal sur la peau, même après le rinçage à l’eau tiède.
A la base, une huile (liquide) végétale bio issu d’un placard de cuisine peut tout à fait faire l’affaire.
Ensuite, à l’écoute des besoins olfactifs ou esthétiques, des huiles plus particulières, reconnues pour des propriétés spécifiques (nourrissantes, antioxydantes, raffermissantes, assouplissantes…) peuvent être utilisées. De même que des huiles essentielles peuvent être additionnées pour tenir compte de vertus complémentaires d’aromathérapie.

Même si ce produit cosmético-énergétique ultra-naturel pourrait s’utiliser à tout moment, à raison d’un maximum d’une fois par semaine pour respecter l’épiderme (sauf en cas de maladies saisonnières où vous pouvez le faire 2 jours de suite), il est beaucoup plus intéressant de le conserver comme un rituel bien-être en période de pleine lune. Sa puissante en sera amplifiée au fur et à mesure de vos utilisations dans ce contexte particulier, et votre conscience le prendra comme repère.

La Lune, une inspiratrice et révélatrice de notre inconscient

Par son influence, si présente, si unique et en même temps si différente chaque nuit, La Lune, ce magnifique satellite de la Terre, nous propose de faire un travail évolutif pour nous libérer d’émotions enfouies et pour participer à rendre de plus en plus conscient notre inconscient. Sortir de l’illusion pour contacter le réel dans le rêve 🙂 et l’éveil.
Grande stimulante de notre créativité, elle demande à ce que nos croyances limitantes soient dissoutes un peu plus à chaque lunaison pour révéler nos pleins potentiels. Selon les signes astrologiques dans lesquels elle transite, selon les considérations numérologiques et tarologiques des moments de l’année, selon les enjeux des saisons de Dame Nature, chaque lunaison a sa propre couleur et son élixir révélateur alchimique pour aller vers toujours plus d’amour et de reconnaissance des êtres de lumière que nous sommes.
Cette proposition d’évolution s’inscrit dans nos dimensions physiques et psychiques, individuellement ou collectivement, à chacun de ces cycles. A nous de l’accueillir sans résistances ni panique, encore moins avec ignorance ou déni.
Quelque soit la façon de faire que nous choisissons pour suivre sa proposition, il faut retenir que : 

La note de musique est donnée à la nouvelle lune et la symphonie est jouée à la pleine lune 🙂 
Lorsqu’elle est nouvelle, c’est-à-dire absente du ciel, il s’agit de rencontrer les vides et les manques…
Lorsqu’elle est pleine, c’est à dire toute ronde et bien brillante, il s’agit de rencontrer les trop plein et les excès…
Entre les deux, il faut composer 😉

Et dans tout les cas, ne pas hésiter à se faire nos petits rituels pour se mettre en lien avec elle et nous soulager les inconforts.
Ne pas hésiter non plus à consulter des énergéticiens pour aller plus loin dans le nettoyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.